Pour acheter plus éco-responsable : privilégiez le bio et les circuits courts !

Faire ses courses engage désormais des enjeux qui dépassent le cadre du quotidien de chaque individu, car il est question de la préservation de l’environnement. Actuellement, chaque geste a de l’importance. À compter de votre petit-déjeuner à votre collation du soir, soyez éco-responsables en consommant bio et en privilégiant les circuits courts.

Les enjeux d’une consommation plus responsable

La planète souffre maintenant depuis plusieurs décennies, car le réchauffement climatique s’intensifie. Les pays développés jettent des millions de tonnes de nourritures chaque année, alors que la faim sévis encore dans les pays en voie de développement. Ce grand contraste montre alors que la consommation de masse est une véritable aberration. Afin de réduire l’empreinte négative de l’homme sur l’environnement, des mouvements se déploient de part et d’autre du globe. Les jeunes comme Greta Thunberg se mobilisent et le « green movement » est en marche. Or, afin de stopper le gaspillage des ressources de la Terre notamment en termes d’alimentation, il faut d’abord commencer par changer les habitudes de consommation en devenant éco-responsables.

Privilégier le bio

Le fait de manger des aliments biologiquement produits et n’ayant pas subi de traitements aux pesticides ni aucune autre forme de transformation génétique est une habitude que de nombreux foyers européens intègrent peu à peu dans leur quotidien. Les produits ont la cote est sont très appréciés. Le bio est relativement facile à produire à petite échelle, mais compliqué à grande échelle. C’est une nourriture saine et de qualité. C’est pourquoi il s’avère que les prix de certains aliments biologiquement produits sont légèrement plus chers que ceux produits de manière industrielle. Cependant, c’est meilleur pour la santé. Il existe de nombreuses astuces cuisine permettant de manger bio, mais à moindre coût.

Privilégier les circuits courts

C’est d’abord en agissant à un niveau microéconomique que les résultats seront visibles à un niveau macroéconomique. Faire ses courses chez les maraîchers ou les petits producteurs qui vendent des aliments produits localement, et dont les étales se trouvent près de chez vous est un bon moyen d’endiguer la consommation de masse. Cela fait vivre les producteurs locaux et vous donne l’occasion de changer vos habitudes alimentaires. Le bio est relativement facile à produire à petite échelle, mais compliqué à grande échelle. Inutile de chercher à préparer des plats compliqués en achetant des produits qui ont traversé les océans pour venir dans votre assiette. C’est une démarche éco-responsable que de privilégier la consommation bio et locale.

Se déplacer : c’est quoi un mode de transport doux ?
Une électricté « verte » à prix attractif dans sa maison : comment s’y prendre ?