Les grands engagements de la Résistance iranienne

Iran

Un grand rassemblement pour un Iran libre a eu lieu le 17 juillet 2020. En fait, il a relié 30 000 sujets en Iran et plusieurs pays avec Moudjahidine. Pour faire preuve de solidarité, des milliers de politiciens ont participé à cette conférence en ligne. En plus, ce séminaire a été effectuer la veille du 21 juillet qui été la date marquant l’histoire de Téhéran en 1952. Cet congrès fait preuve de l’Iran insurgé, de l’Iran révolutionnaire, de l’Iran solidaire et de l’Iran libre et démocratique. Quels sont donc les engagements de la Résistance iranienne mis en question ?

Reprendre l’Iran et reverser le régime mis en place

Reprendre l’Iran et renverser le régime iranien ne sont pas comme du cerise sur le gâteau. En fait, pour pouvoir renverser le régime, il faudrait utiliser les grands moyens. Il faut donc utiliser la force moralement et physiquement pour bouleverser l’histoire. Cela est important vu que depuis le 12 juin, le peuple iranien se montre de plus en plus résistant juste après le coup d’État. En plus, les responsables de l’opposition ne peuvent pas changer le régime s’ils agissent seuls. Et que l’opposition en exil ne parvient pas à travailler ensemble.

À part cela, la dictature religieuse s’avère aujourd’hui une phase de renversement. Même si la crise sanitaire et le fascisme religieux et que le pays soit dans le désespoir et l’inertie, le changement et la volonté de changement a été plus concret que jamais.

En effet, maryam rajavi n’avait pas oublié ces compatriotes, ces résistants et surtout les personnes dans la ville des martyrs, car elle leur avait rendu hommage. Pour avoir plus d’information sur cette femme, veilliez visité www.maryam-rajavi.com

Bâtir un Iran libre et démocratique

Avec les mouvements de la résistance iranienne, l’envie de bâtir un Iran libre et démocratique est l’une des grandes engagements du résistant. Mais pour cela, il faut savoir résister. Grâce à l’appui de maryam rajavi, les Iraniens sont tout à fait prêtent pour cet engagement. Être libre et démocratique est le devis même en utilisant tous les moyens. Vu que cela entraînait une grande colère des mollahs et que cela veut dire chaque réunion seraient filmées et seraient diffusées en direct qui est auparavant impensable.

En plus, avec cet acte de résistance, rien qu’en regardant la télévision et en changeant les règles de jeu fait partie de l’engagement de la révolte. Cela peu importe le prix à payer, car à présent plus personne n’a pas peur de se faire filmer dans chaque recoin de la rue avec le portrait d’une femme politique iranienne qui n’est autre que Maryam Radjavi. En effet, elle est la présidente du Conseil National de la Résistance Iranienne depuis déjà 27 ans. L’ abolition de la peine de mort en Iran a été revendiquée par ces Résistances depuis des années, car cela est une violation des droits de l’Homme et c’est aussi une torture humaine. Vu que ce programme tient un rôle important pour la libération de chaque être humain.

Être fidèle au suffrage universel et à la souveraineté populaire

Le suffrage universel est l’un des grands engagements du Conseil National de la Résistance Iranienne ou le CNRI. Cela consiste donc à la reconnaissance du droit de vote de chaque citoyen afin que ces derniers puissent exprimer librement leurs volontés. C’est-à-dire, avoir la possibilité d’élire leurs représentants ainsi que leurs gouvernants.

En plus, le suffrage universel permet de mettre en place la souveraineté populaire et la volonté dans le régime démocratique. Cela consiste donc à la reconnaissance du droit de vote de chaque citoyen afin que ces derniers puissent exprimer librement leurs volontés.

Mais à part tout cela, les engagements de la Résistance se basent aussi sur la fin du programme nucléaire, la séparation de l’église et de l’état, la liberté de partis…

Conseils pour bien choisir vos combustibles de chauffage
Actualité internationale : s’informer en ligne